Dermo Académie   
by Art du Corps

LA DERMOPIGMENTATION REPARATRICE



C'est la restructuration chromatique cutanée des aréoles mammaires qui a permis l'essor actuel de la dermopigmentation réparatrice (tatouage cutané). Si c'est l'indication la plus connue, il ne faut pas oublier que cette technique s'adresse aussi à toutes les achromies cutanées définitives ou stabilisées (vitiligo, cicatrices, brûlures, etc.).


En résumé la dermopigmentation réparatrice pour : 

- Maquillage permanent raté,
- Camouflage de cicatrices, de brûlures,
- Masquer des taches de vitiligo,
- Masquer une alopécie du cuir chevelu (calvitie), en pathologie (pelade), les séquelles traumatiques (cicatrices accidentelles ou iatrogènes), tricotillomanie, alopécie féminine ou androgyne-génétique. 
- Masquer une fente labiale (bec de lièvre),
- Masquer une zone pileuse qui aurait perdu de son intensité. Exemple : après une micro greffe capillaire, ou un piercing malheureux dans les sourcils pour masquer la cicatrice blanche. Toutes les zones pileuses (sourcils, barbe) peuvent bénéficier de cette technique.


Selon l’importance de la zone à traiter, notamment pour les reconstructions cutanées ou les camouflages de cicatrices, la couleur pourra légèrement changer dans le mois qui suit l’implantation. Une rectification de teinte peut alors être envisagée un mois après la 1ère séance.


La reconstruction des aréoles mammaires

Finis les seins reconstruits sans aréoles. Plus de décoloration de greffes cutanéo-muqueuses, plus de cicatrices de prélèvement. On peut maintenant cacher toutes les cicatrices péri et intra-aréolaires, que ce soit après pose de prothèses mammaires, correction de ptose ou réduction d'hypertrophie.
Finie l'époque du bistouri et des cicatrices. Finies les incisions sous le sein ou dans l'aisselle pour placer les prothèses mammaires.
La correction des amputation de l'aréole et du mamelon, après chirurgie pour cancer, a été initiée  il y a 20 ans environ. Cette indication constitue la demande la plus importante en dermopigmentation réparatrice. Aujourd'hui, la greffe presque systématique du mamelon par le chirurgien facilite grandement la reconstruction de la PAM (Plaque Aréolo-Mamelonnaire) en donnant le relief nécessaire que ne peut fournir la pigmentation.

Si cette « gomme à cicatrices » peut tout effacer (ou presque), il y a une condition : la perfection du geste.l existe des limites, et cette technique ne peut pas corriger des aréoles fortement asymétriques, des aréoles trop grandes avec des cicatrices très larges, ne peut pas donner de volume pour imiter un mamelon, mais une  impression de volume (aréole 3D), vu de face et une absence de volume vu de profil. 


Encres médicales
 
Nous utilisons des pigments pour tatouage médical ayant le statut de dispositif médical de classe CEIIb, stérilisé par une méthode industriellement validée, à usage unique. Un vaste choix de couleurs "Chair" et "Aréoles" permet de généraliser l'usage unique, simple d'utilisation et sécuritaire.

 



 
 
 
E-mail
Appel
Plan
À propos de